Banner

Libye – Armes : L’Allemagne, la France, et l’Italie menacent de sanctions en cas de poursuite de violation de l’embargo

0

Les trois pays ont appelé à « respecter pleinement » l’embargo sur les armes en Libye.

L’Allemagne, la France, et l’Italie ont menacé d’imposer des sanctions contre les pays qui poursuivent la violation de l’embargo de l’ONU sur les armes en Libye, et appelé « tous les acteurs étrangers à mettre fin à leurs ingérences croissantes » dans ce pays d’Afrique du Nord, livré au chaos depuis 2011. « Nous sommes prêts à envisager un recours éventuel à des sanctions si les violations de l’embargo en mer, sur terre ou dans les airs se poursuivent », ont prévenu la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil italien Giuseppe Conte.

Les trois dirigeants européens s’exprimaient dans une déclaration commune, publiée à l’issue de leur réunion, le 18 juillet 2020, à Bruxelles, en marge du Conseil européen, pour évoquer la situation en Libye. Ils ont appelé à « respecter pleinement » l’embargo sur les armes en Libye, institué par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies 1970 (2011), 2292 (2016) et 2473 (2019).

« Nous partageons de graves préoccupations concernant la montée des tensions militaires dans ce pays et le risque accru d’une escalade régionale. Nous demandons donc à toutes les parties libyennes et à leurs soutiens étrangers de cesser immédiatement les combats et de mettre un terme à l’escalade militaire en cours à travers le pays », ont-ils ajouté.

« Dans ce moment critique, nous encourageons également les Nations unies à explorer toutes les options pour réduire les tensions, y compris celles d’un large désengagement de forces, voire d’une éventuelle démilitarisation dans certaines régions », ont-ils dit, rappelant « à toutes les parties libyennes et internationales qu’un règlement politique de la crise libyenne doit être pleinement inclusif et fondé sur les conclusions de la Conférence de Berlin » sur la Libye, tenue le 19 janvier 2020 dans la capitale allemande. Conformément aux recommandations de cette Conférence, l’Union européenne (UE) avait lancé, le 1er avril 2020, une nouvelle opération militaire en Méditerranée pour faire appliquer l’embargo imposé par l’ONU sur les armes en Libye.

Baptisé IRINI (« paix », en grec), cette opération dont le mandat durera, initialement, jusqu’au 31 mars 2021, « aura pour mission principale de mettre en œuvre les mesures de l’embargo sur les armes, imposées par les Nations unies, à l’aide de moyens aériens, satellites et maritimes », selon l’UE.

Leave A Reply

Your email address will not be published.