Banner

Les naufrages se multiplient le long de la côte tunisienne en direction de Lampedusa

0

Une quarantaine de candidats à l’exil ont été sauvés de la noyade Mediterranée, le long des côtes tunisiennes, dont une fillette de quatre ans. La marine tunisienne est toujours à la recherche d’une vingtaine de migrants disparus en mer mercredi dans la région de Mahdia.

Une embarcation transportant 26 migrants tunisiens a coulé mercredi au large de Chebba, dans la région de Mahdia située sur la côte tunisienne. L’alerte a été donné par l’un des rescapés, sauvé de la noyade par la marine tunisienne et transféré à l’hôpital régional afin de recevoir les soins nécessaires.

Plusieurs unités de la marine tunisienne sont à la recherche des 25 autres passagers, pour le moment portés disparus en mer. Joint par InfoMigrants Chamseddine Marzoug, un ancien pêcheur de Zarzis qui vient en aide aux familles de disparus, a eu les parents de plusieurs des naufragés au téléphone. Ce mercredi matin, ils étaient encore sans nouvelles de leurs enfants.

Une fillette « accrochée au débris de son bateau »

Ce naufrage est le troisième en moins d’une semaine le long des côtes tunisiennes. La veille à l’aube, quatorze migrants tunisiens, dont une fillette de quatre ans ont été secourus par des marins, après avoir passé plus de six heures dans l’eau. La petite fille et sa mère ont été retrouvées par les secours tunisiens accrochées aux débris de bois de leur bateau. Celui-ci a coulé à 25 miles des côtes de la région de Jebeniana, à proximité de Sfax, affirment des médias locaux citant une source sécuritaire.

Dimanche, ce sont 16 autres migrants qui ont été secourus au large de Melloulech, toujours sur la côte de Sfax. D’après les médias locaux, un corps aurait été retrouvé, sans avoir été identifié, et au moins deux passagers étaient encore portés disparus dimanche. Le naufrage, serait dû à la surcharge de l’embarcation prévue pour six personnes.

>> À (re)lire : Lampedusa fait face à un nouvel afflux de migrants tunisiens

Les traversées depuis la Tunisie ont quadruplé

Les traversées de la Méditerranée depuis la côte tunisienne en direction de l’île italienne de Lampedusa, qui se trouve à moins d’une centaine de kilomètres, se sont multipliées cette année. Quelque 269 canots ont été interceptés au large de la Tunisie sur le premier semestre de 2020, contre 67 seulement pour les six premiers mois de l’an passé, d’après les chiffres du du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).

« Avec le déconfinement, les Tunisiens reprennent en masse le chemin des côtes pour tenter la traversée vers l’Italie” faisait remarquer Romdhane Ben Amor du FTDES, contacté la semaine dernière par InfoMigrants. Le militant estime que 53% des candidats au départ sont des Tunisiens, avec de plus en plus de familles à bord des canots de fortune, à la recherche d’une vie meilleure en Europe.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.