Banner

0

Un projet de loi récemment adopté reconnaît à l’artiste sénégalais « la qualité de travailleur culturel », au sens de l’Organisation internationale du travail » (OIT).

Le gouvernement sénégalais a adopté un projet de loi relatif au statut de l’artiste et des professionnels de la culture. Ce texte reconnaît à l’artiste sénégalais « la qualité de travailleur culturel, au sens de l’Organisation internationale du travail » (OIT), selon le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop, cité par des médias. Il devrait « encourager la promotion de l’artiste, en assurant sa protection, sa dignité et son intégrité, sans porter atteinte à sa liberté de création, d’expression et de communication », a-t-il affirmé.

Pour Diop, le projet de loi « vient remédier à la faible structuration d’un secteur qui a, jusqu’ici, souffert de l’absence de statut permettant aux artistes et autres professionnels de la culture de jouir des bénéfices et avantages que le code du travail octroie à̀ la quasi-totalité́ des autres catégories de métiers en matière de prestations sociales, de protection contre les risques ou de droit à̀ la santé, entre autres ».

Le statut de l’artiste voit le jour après plus de 15 ans de discussions et d’échanges de réflexions entre les autorités compétentes, les artistes, les acteurs culturels et les organisations professionnelles, a souligné Rokhaya Daba Sarr, l’une des plus importantes promotrices culturelles du Sénégal.

Selon les artistes et professionnels sénégalais de la culture, ce projet de loi vient combler un vide, avec l’absence d’un dispositif législatif et réglementaire s’appliquant aux artistes. La promulgation et l’application de cette loi va contribuer à la structuration, à la professionnalisation et à l’amélioration des conditions sociales des artistes et des acteurs et professionnels de la culture.

DPA

Leave A Reply

Your email address will not be published.