Banner

Le Togo, premier pays africain à avoir éliminé la maladie du sommeil

0

Cette maladie, présente notamment en Afrique subsaharienne, est causée par des parasites transmis par des mouches tsé-tsé infectées. Le Togo n’a signalé aucun cas au cours des dix dernières années.

Le Togo vient de recevoir « la validation » de l’Organisation mondiale de la santé OMS) pour avoir éliminé la maladie du sommeil comme problème de santé publique, devenant ainsi le premier pays d’Afrique à franchir cette étape. « Le Togo est un pionnier dans l’élimination de la maladie du sommeil, une maladie qui a menacé des millions d’Africains », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Cette performance togolaise intervient après plus de deux décennies d’engagement politique soutenu, de surveillance et de dépistage des cas dans les zones endémiques et à risque, a souligné l’agence onusienne dans un communiqué. De plus, une collaboration mondiale dirigée par l’OMS a soutenu les efforts togolais, en facilitant le don de médicaments et de ressources par les entreprises pharmaceutiques. Cela a permis de renforcer les capacités locales et d’assurer la disponibilité constante des outils nécessaires pour lutter contre la maladie.

« Grâce aux efforts conjoints de tous les acteurs de la santé, la maladie a été éliminée au Togo. Les pays voisins ne sont pas dans la même phase et la surveillance doit donc se poursuivre pour éviter une résurgence de cette maladie », a déclaré Moustafa Mijiyawa, ministre togolais de la Santé et de l’Hygiène publique.

La maladie du sommeil est causée par des parasites transmis par des mouches tsé-tsé infectées et n’est présente que dans 36 pays d’Afrique subsaharienne. Si elle n’est pas traitée, la maladie est presque toujours mortelle.

En 1995, environ 25.000 cas avaient été détectés, 300.000 cas étaient estimés être passés inaperçus et 60 millions de personnes étaient considérées comme étant à risque d’infection, en Afrique. En 2019, moins de 1.000 cas ont été découverts. Le Togo n’a signalé aucun cas au cours des dix dernières années.

Leave A Reply

Your email address will not be published.