Banner

Niger : Projet d’intervention d’urgence au profit de 14 mille personnes déplacées

0

Il s’agit de soulager certains des besoins les plus urgents en matière de santé auxquels ces communautés sont confrontées, et d’améliorer l’accès aux services de santé de base.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé, récemment, au Niger un projet d’intervention d’urgence visant à aider 14 mille personnes déplacées et membres des communautés d’accueil, dans les régions de Diffa et Tillabéry (Sud). Ce projet de six mois, financé par le Japon, sera mis en œuvre en coordination avec les ministères nigériens de l’Action humanitaire et de la gestion des catastrophes, et de la santé publique.

À Diffa, située à la frontière avec le Nigéria et le Tchad, et Tillabéry, à la frontière avec le Mali, le Burkina Faso et le Bénin, les communautés touchées par le conflit sont privées de soins de santé primaires. Le projet de l’OIM a pour objectif de soulager certains des besoins les plus urgents en matière de santé auxquels ces communautés sont confrontées, et d’améliorer l’accès aux services de santé de base.

Dans ce contexte, l’OIM soutiendra les travailleurs sanitaires en leur fournissant un transport vers les zones ciblées. Un transport sera, aussi, fourni aux patients vers les établissements de santé sur une base ad hoc. Le problème d’accès des travailleurs sanitaires à ces zones, s’est aggravé en raison de la violence croissante qui a conduit les autorités régionales à interdire l’utilisation des motos, mode de transport le plus couramment utilisé par les groupes armés non étatiques, ainsi que par les travailleurs sanitaires qui tentent d’atteindre les régions isolées.

« En raison de l’insécurité croissante dans les régions de Tillabéry et de Diffa, les travailleurs sanitaires n’ont pas toujours accès aux régions isolées où les populations vulnérables ont besoin d’une aide médicale », a expliqué Barbara Rijks, chef de mission de l’OIM au Niger. Les travailleurs sanitaires se concentreront principalement sur le soutien aux soins pré et postnataux et aux campagnes de vaccination et dispenseront également d’autres soins médicaux si nécessaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.