Banner

Togo : Vers l’identification biométrique des personnes physiques

0

Il s’agit d’un projet s’inscrivant dans le processus de modernisation et de réforme de l’administration publique au Togo.

Le parlement togolais a adopté, le 3 septembre 2020, un projet de loi relatif à l’identification biométrique des personnes physiques, au Togo, sur la base de leurs données démographiques et biométriques. « Face à la fraude documentaire et au vol d’identité, aux menaces du terrorisme ou de la cybercriminalité, de nouvelles solutions technologiques sont progressivement mises en œuvre », a constaté la présidente de l’Assemblé nationale togolaise, Tsègan Yawa Djigbodi.

« Parmi ces technologies, la biométrie se distingue comme la plus pertinente pour identifier et authentifier les personnes de manière fiable et rapide, en fonction de caractéristiques biologiques uniques », a-t-elle ajouté, citée par l’agence togolaise de presse (ATOP). Dénommé « e-ID Togo », le nouvel outil juridique s’inscrit dans le processus de modernisation et de réforme de l’administration publique, visant à faciliter la fourniture ciblée des services publics et sociaux et à renforcer l’inclusion des populations, a précisé, pour sa part, la ministre en charge de l’Économie numérique, Cina Lawson.

Il favorisera également la mise en place d’un registre social unique, la couverture maladie universelle, la digitalisation de l’état civil et la réduction des fraudes dans le système financier, a-t-elle souligné. Il contribuera, aussi, à faciliter le ciblage des bénéficiaires des aides dans le secteur social, ainsi que le suivi scolaire et administratif du citoyen.

À long terme, il permettra de simplifier la mise à jour du fichier électoral et garantit la protection des données à caractère personnel, la modernisation des services publics et les mécanismes d’inclusion sociale. « e-ID Togo » prévoit la création d’une « Agence nationale d’identification » (ANID) placée sous l’autorité de la présidence de la république, avec la tutelle technique des ministères chargés de l’Économie numérique et de la Sécurité, a-t-on indiqué.

Le projet bénéficie du soutien de la Banque Mondiale (BM) à travers le « Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest» (WURI). Ce programme aidera à mettre en place des systèmes d’identification de base qui incluent toute personne présente physiquement sur le territoire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), indépendamment de sa nationalité, de sa citoyenneté ou de son statut juridique.

Leave A Reply

Your email address will not be published.