Banner

Algérie : Lancement d’une plateforme digitale pour faciliter la production et le financement de films

0

La plateforme se présente comme un « trait d’union » entre les porteurs de projets cinématographiques et audiovisuels, et les bailleurs de fonds.

La réalisatrice, graphiste et documentariste algérienne, Drifa Mezenner, a lancé, avec le soutien de l’institut culturel allemand « Goethe-Institut », une plateforme digitale visant à faciliter la production et le financement de films algériens. Dénommée « Tahya Cinéma » (Vive le cinéma, en langue arabe), cette plateforme est destinée aux professionnels algériens du 7ème art et de l’audiovisuel.

La plateforme se présente comme un « trait d’union » entre les porteurs de projets cinématographiques et audiovisuels, et les bailleurs de fonds parmi les producteurs, les sponsors ou encore les mécènes. Ceux-ci auront, désormais, la possibilité de trouver des sources de financement en Algérie et à l’étranger pour réaliser leurs projets, ont rapporté de médias algériens.

Outre la mise en relation des praticiens du 7ème art et de l’audiovisuel avec le monde de l’entreprise, « Tahya Cinéma » œuvre à « promouvoir les opportunités » de formation dans l’écriture du scenario, la réalisation, la production et la distribution de films. Ainsi, les utilisateurs de ce réseau pourront accéder à l’information et aux outils nécessaires à leur formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel, en Algérie et à l’étranger.

Les initiateurs de la plateforme comptent, en outre, contribuer à « l’émergence d’une dynamique » favorable à la communication entre les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel. La plateforme propose, aussi, une liste de salles de cinéma et de ciné-clubs opérants en service, ainsi qu’un annuaire des festivals de cinéma à travers le monde.

Leave A Reply

Your email address will not be published.