Banner

Sénégal : Autonomiser les femmes rurales à travers les énergies renouvelables

0

Après avoir été formés sur les techniques d’utilisation de l’énergie solaire et la gestion de projet, 16 formateurs devront démultiplier la formation auprès de plusieurs femmes issues de 71 villages de la Casamance.

Des milliers de femmes issues du milieu rural dans les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, situées dans la Casamance, au sud du Sénégal, seront autonomisées dans le cadre d’un projet financé par l’Union européenne (UE). D’une durée de cinq années, le projet de « Développement économique et social des femmes à travers les énergies renouvelables au Sahel » (DESFERS) concerne trois pays : le Sénégal, le Mali et le Niger. Il est mis en œuvre par l’ONG Plan International en partenariat avec ACRA, une ONG internationale italienne.

« Nous voulons, à travers le secteur des énergies renouvelables, aider les femmes issues du milieu rural à s’autonomiser. Le projet vise un total de 21.000 femmes rurales (dans les trois pays, ndlr) et pourra créer 4650 activités génératrices de revenus avec un accès à l’entrepreneuriat dans le secteur de l’énergie durable », a expliqué Emilia Vavassori, représentante de l’ONG ACRA au Sénégal. Elle s’exprimait le 21 septembre à l’ouverture d’une formation de 16 formateurs au Centre régional de formation professionnelle (CRFP) de Ziguinchor, a rapporté l’agence de presse sénégalaise (APS).

Après une formation de dix jours sur les techniques d’utilisation de l’énergie solaire et la gestion de projet, les 16 formateurs devront démultiplier la formation auprès de plusieurs femmes issues de 71 villages de la Casamance, a-t-on ajouté. « Les formateurs seront renforcés dans des modules techniques dans le domaine des énergies renouvelables et en gestion administrative et financière pour dix jours pour qu’ils soient en mesure de démultiplier la formation aux femmes cibles du projet », a déclaré Vavassori.

De son coté, Pierre Ignace Ehemba, directeur du CRFP de Ziguinchor, a déclaré : « Avant le début de la formation des formateurs, l’ONG ACRA a doté notre centre d’équipements adéquats d’une valeur de 15 millions FCFA (près de 23 mille euros). Nous avons à notre disposition des cellules photovoltaïques, du matériel de qualité pour dérouler cette formation dont l’objectif est d’impacter positivement sur femmes issues des zones défavorisées ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.