Banner

Les femmes entrepreneures africaines, sollicitées par un partenariat afro-européen

0

Ce partenariat offrira 20 millions d’euros, en soutien financier et technique aux entreprises appartenant à des femmes, dans 54 pays africains.

Quelque 2500 jeunes femmes entrepreneures africaines seront identifiées, formées et financées, en 2021, à la faveur d’un partenariat entre la Fondation Tony Elumelu (TEF, selon l’acronyme anglais), une institution caritative africaine, et l’Union européenne (UE). Ce partenariat offrira 20 millions d’euros en soutien financier et technique à des entreprises appartenant à des femmes, dans 54 pays africains, a-t-on lu sur le site web de la Fondation.

Commentant ce partenariat, Tony Elumelu, initiateur de la TEF, a indiqué que cet effort conjoint offrira des opportunités économiques aux femmes africaines qui subissent, depuis trop longtemps, des obstacles « systémiques » au démarrage et au maintien de leurs entreprises. Pour sa part, la commissaire européenne aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a souligné que le partenariat avec la TEF aidera les femmes participantes au développement, à accélérer leur inclusion économique.

L’autonomisation des femmes entrepreneures, a-t-elle ajouté, est un moteur clé pour des emplois et une croissance durables, en particulier dans le contexte de la pandémie Covid-19. Le partenariat entre la TEF et l’Union européenne (UE) fait partie du nouveau plan d’action de l’UE sur l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes (GAP III) dans l’action extérieure (2021–2025).

Ce plan vise à accélérer les progrès en matière d’émancipation des femmes et des filles, tout en sauvegardant les gains réalisés en matière d’égalité entre les femmes et les hommes tout au long des 25 années ayant suivi l’adoption, en 1995, de la déclaration et du programme d’action de Pékin.

Leave A Reply

Your email address will not be published.