Banner

Afrique de l’Ouest : Un pont reliera la Mauritanie et le Sénégal

0

L’absence d’un ouvrage de franchissement du fleuve Sénégal, frontière naturelle entre les deux pays, constitue un handicap majeur à la mobilité des personnes et des biens.

Le lancement des travaux de construction d’un pont reliant la Mauritanie et le Sénégal, a fait l’objet d’une série de contrats signés entre les gouvernements des deux pays voisins. L’information a été annoncée par la Banque africaine de développement (BAD) qui cofinancera cette infrastructure. Le coût total du projet est d’environ 88 millions d’euros dont un don de 20 millions d’euros de l’Union européenne (UE), deux prêts d’un total de 41 millions euros de la BAD en faveur des deux pays et de 22 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI), a indiqué l’institution financière panafricaine.

Le restant des financements est assuré par des fonds de contrepartie engagés par les deux États, a ajouté la BAD. L’absence d’un ouvrage de franchissement du fleuve Sénégal, frontière naturelle entre les deux pays, constitue un handicap majeur à la mobilité des personnes et des biens. La construction du pont de « Rosso » permettra ainsi de relier les 1500 mètres qui séparent les deux rives du fleuve. Rosso est une ville du Sud de la Mauritanie, située sur la frontière avec le Sénégal.

En plus des mesures de facilitation des transports et de développement des échanges commerciaux, le pont de Rosso permettra de réduire la durée du trajet et de baisser les coûts de transport. Cet ouvrage contribuera également, par extension, à développer les activités de transport le long des corridors transafricains Tanger-Lagos et Alger-Dakar, dans une perspective de consolidation de l’intégration Sud-Sud entre l’Afrique de l’Ouest et le Maghreb, a souligné la BAD.

Leave A Reply

Your email address will not be published.